FORCE DE VENT ET PROGRESSION

Vidéo tutoriel parlant de force de vent et de son interêt pour la progression en kitesurf

Trouver une école partenaire OLK

One Launch Kiteboarding s’associe à des écoles de kitesurf en France et à travers le monde. Un moyen sûr de frapper à la bonne porte

FORCE DE VENT ET PROGRESSION

En règle générale, dans la pratique du kitesurf, nous tendons à naviguer entre 10 et  30 nœuds. Beaucoup de personnes tendent à s’ennuyer dans une vent inférieur à 15 nœuds et tendent également à ne pas voir le danger quand le vent avoisine et dépasse les 25 nœuds. D’un point de vue enseignement, pratique personnelle et progression, même si le vent soufflant autour de 20/25 nœuds peut sembler idéal il ne faut pas sous estimer le potentiel d’un vent plus léger. Dans cette vidéo, One launch Kiteboarding tentera de vous montrer que le vent dit « léger » est probablement ce qu’il y a de mieux pour progresser. Le spot de Pontal de Maceio offre de juin à Septembre un vent constant compris entre 10 et 25 nœuds. Le spot jouit également d’une eau chaude peu profonde et d’un plan d’eau plat.  One Launch Kiteboarding concidère ces conditions comme étant optimales pour apprendre et progresser et c’est pourquoi nous avons mis en place un centre de kitesurf dédié à l’enseignement sur ce spot. N’hésitez pas à jeter un œil le site web du centre et à partager vos impressions et expériences sur le groupe facebook One Launch Kiteboarding

Quelle force de vent pour progresser en kitesurf

Ici quelques idées pour orienter les objectifs de votre session en fonction de la force du vent.

8/10 nœuds : pilotage eau peu profonde ou grande plage sans obstacle

  • apprendre à faire sur-border l’aile volontairement et la faire atterrir en marche arrière en pleine fenêtre
  • premiers kiteloops en nage tractée
  • se dehooker, maintenir l’aile équilibrée à midi, se rehooker / trouver les bons réglages pour garder une aile stable lorsque l’on est déhooké
  • partir d’un point A et tirer un bord en tentant de descendre au vent le moins possible même si c’est très compliqué
  • partir d’un point A et rejoindre un point B sous le vent le plus vite possible (de préférence avec un vent side)

12/15 nœuds : plus de pilotage sur la plage, c’est trop fort.

  • tenter de ne pas descendre sous le vent en naviguant
  • remonter au vent le plus efficacement possible en observant sa répartition de poids sur la planche et le travail de l’aile
  • descendre sous le vent le plus vite possible en naviguant
  • premiers kiteloops en nage tractée / en navigation / premiers sauts avec kiteloop ou downloop
  • nage tractée en déhooké
  • premiers bords en déhooké
  • premières rotations

15/20 noeuds :

  • optimiser le timing de l’appel de saut aile haute et aile basse
  • gagner en sustentation pour les grabs et les board-off
  • les rotations
  • les darkslide/handdrag/jesus-walk
  • les sauts transition
  • les kiteloops de + en + engagés
  • le déhooké

20/25 nœuds :

  • si les kiteloops sont maîtrisés dans 15/20 nœuds, il peut-être intéressant de se sous-toiler pour tenter de bien les engager dans 20/25 nœuds. Exemple, utiliser une 7 ou une 8m² pour une personne de 75 kilos et envoyer des l’ascension du saut
  • mettre l’accent sur le travail du temps de sustentation et du temps de « pause » pendant les grabs
  • tenter de faire des darkslide ou jesus walk plus longs
  • pour déhooker ça commence à être fort

25/30 nœuds : non recommandé pour les débutants et personne ne maîtrisant pas au minimum : décoller une aile sans jamais douter de son positionnement, descendre et remonter au vent sans se poser de question, transitions, sauts, rotations.

  • si les kiteloops sont maîtrisés dans 20/25 nœuds, il peut-être intéressant de se sous-toiler pour tenter de bien les engager dans 25/30 nœuds. Exemple, utiliser une 5 ou une 6m² pour une personne de 75 kilos et envoyer des l’ascension du saut
  • mettre l’accent sur le travail du temps de sustentation et du temps de « pause » pendant les grabs
  • travailler la prise de hauteur et la stabilité du corps dans les sauts
  • tenter des rotations à faible hauteur et ensuite tenter de gagner en engagement
  • tenter de faire des darkslide ou jesus walk plus longs
  • déhooker devient très compliqué

30 nœuds et + : uniquement pour les personnes ayant à leur actif au moins une quarantaine de sessions et sachant parfaitement décoller une aile sans jamais douter de leur positionnement

  • travailler la finesse du pilotage lors de l’appelle de saut
  • travailler la stabilité du corps en prenant de plus en plus de hauteur
  • ajouter des grabs progressivement
  • ajouter des rotations progressivement. Ne pas hésiter à réduire en hauteur avant d’envoyer les premières
  • tenter des petits darkslides et jesus walk et les engager progressivement de plus en plus
  • tenter des kiteloops en petite surface sur des petits sauts puis engager de plus en plus en restant peu toilé
  • engager les kiteloops plus haut

Toutes ces suggestions ne sont que des idées et tendent à vous faire prendre conscience qu’il faut y aller progressivement au fur et à mesure que le vent forci. On ne peut pas passer de 15 à 25 nœuds en espérant faire instantanément les mêmes figures. S’adapter et acquérir de l’expérience et de la maîtrise est nécessaire.

Réserver un stage de perfectionnement