Moniteur Pierre-Antoine Guillemot

Pierre Antoine Guillemot Moniteur

  • nationalité : française
  • origine : Nantes
  • navigue depuis : 2006
  • enseigne depuis : 2012
  • support : boots, strapless, foil
  • diplôme : IKO senior
  • parle : français et anglais
  • signe particulier : semble avoir un faible pour les Polonaises
  • spot : Melbourne (Australie) de Octobre à mars/ Watamu (Kenya) de juin à septembre
  • contactFacebook ou paguillemot@hotmail.fr

Après avoir passé une saison aux côtés de Pierre Antoine à Naxos en 2014, j’ai très vite pris conscience qu’il était, parmi la vingtaine de moniteurs que nous étions, l’un des plus assidus et compétents. Trois ans plus tard, P.A est toujours très impliqué dans le kitesurf et plus particulièrement dans l’enseignement. Il a continué à enseigner et à voyager en gardant tout de même une base solide à Melbourne pendant l’hiver Européen. Aujourd’hui, il me paraît tout naturel d’ouvrir les portes du réseau OLK à ce moniteur qui a toutes les qualités requises pour vous initier ou vous faire progresser efficacement et en toute sécurité. Je vous laisse lire ces quelques lignes pour faire sa connaissance.

Tes premiers pas en kite ?
J’ai toujours fait de la voile et vers 2006 j’ai commencé à voir quelques-uns de mes potes s’accrocher à des kites et sauter dans tous les sens. J’ai tout de suite acheté du matériel sans y connaître grand-chose grâce aux conseils de mes amis et j’ai pris des leçons lors d’un séjour en Grèce. A l’époque j’ai trouvé les leçons de bonne qualité car je réussissais à monter sur ma planche, mais en sortie de stage je n’étais pas du tout indépendant. Cela a rendu mes premiers pas assez laborieux avec une pratique peu régulière, beaucoup de galères dans des conditions très différentes de lors de mon stage, avec plus de marche sur la plage que de temps passé sur la planche et pas mal de frustration.
En 2012, à la fin de mes études, j’ai déménagé en Australie avec mon matériel de kite. Cela a complètement transformé ma navigation : eau chaude, vent régulier, spot à deux pas de la maison, achat complémentaire de matériel plus adapté, pratique quotidienne et surtout le soutien et les conseils de riders plus expérimentés.
Après un an de pratique intensive, j’ai passé mon monitorat IKO sur place avec un très bon formateur qui m’a énormément appris. Il m’a proposé un travail, d’abord au shop de kite et ensuite en tant que moniteur. Cela m’a permis de me perfectionner très vite et j’ai commencé à enseigner à temps plein. Depuis, je n’ai jamais arrêté d’enseigner (Australie, Fiji, Grèce, Philippines, Zanzibar, Portugal, Kenya…) et ai passé les différents niveaux jusqu’à être moniteur senior.

moniteur One Launch Kiteboarding
pa3

Ta vision de l’enseignement ?
Selon moi, c’est la compréhension qui mène à l’indépendance. Avec les débutants, je privilégie l’explication plutôt que la démonstration. Sans avoir besoin de donner de détails trop techniques aux élèves, il est important pour moi qu’ils aient une compréhension complète de ce qu’ils font et de pourquoi ils le font, pour ainsi les rendre maître de leurs décisions et de leurs actions. Il m’importe peu de voir qu’ils réussissent lors de la leçon. Ce qui m’importe c’est de sentir qu’ils réussiront aussi bien en dehors de la leçon, lorsqu’ils pratiqueront sans l’assistance d’un moniteur.
Cela passe d’abord par beaucoup d’exercices de pilotage de l’aile pour pouvoir anticiper et comprendre chaque situation, afin de s’y adapter et d’y apporter une réaction adéquate. Je pose plus de questions que je ne donne d’instructions, et si l’élève peut y répondre par lui-même, alors c’est gagné. C’est très interactif et bien plus agréable autant pour l’élève que pour moi.
Évidemment cela implique un apprentissage étape par étape, au rythme dicté par la progression de l’élève, et surtout des cours particuliers ou semi-particuliers, avec un maximum de 3 personnes et une seule aile en vol, voire deux ailes en vol si le spot le permet et si le niveau de chaque élève est amplement suffisant.

Lors du coaching de niveau plus expérimenté, je m’assure d’abord que l’élève possède les bases nécessaires, quitte à parfois modérer les attentes pour pouvoir consolider les prérequis. Avoir des bases solides permet une progression exponentielle alors que brûler les étapes est le meilleur moyen de rester bloqué à un certain niveau et de se sentir frustré. J’essaie également d’ouvrir les horizons de mes élèves en leur proposant de s’essayer à des manœuvres parfois plus simples que leurs attentes mais qu’ils n’avaient jamais envisagées. En général ça fonctionne très bien et ça se termine par un sourire jusqu’aux oreilles.

Cela fait maintenant 5 ans que tu donnes de leçons presque tous les jours, ne t’en lasses-tu pas ?
Jamais ! Ça n’a pas l’air comme ça, mais chaque leçon est différente. Ou en tout cas je fais en sorte que chaque leçon soit différente. Bien sûr les erreurs sont presque toujours les mêmes, mais chaque élève va progresser différemment et cela nécessite de s’adapter à chacun.
La différence est encore plus flagrante avec les enfants. C’est un véritable challenge de devoir repenser presque entièrement sa façon d’enseigner en fonction de chaque enfant. C’est pourquoi ce sont mes élèves favoris.
Cette adaptabilité m’apporte d’ailleurs beaucoup pour ma propre progression ainsi que pour mon travail. Plus j’enseigne, plus je m’améliore dans ces deux aspects. Et c’est tellement gratifiant de voir ses élèves réussir leurs premiers mètres de navigation contrôlée que je ne suis pas prêt de raccrocher.

Ayant fait de ta passion ton métier, ne te lasses-tu pas du kite en général ?
Non plus ! Ayant ce passé en voile, je considère le kite presque plus comme de la voile que comme un sport de glisse. Bien sûr j’aime pousser mes limites et réaliser des figures inspirées du monde de la glisse, mais il y a tellement plus d’options disponibles. L’aile combinée à la force du vent est un moyen de traction pour n’importe quel support : twin tip en straps, twin tip en boots, planche de surf, foil, skim, wakeskate, etc…
Je ne me lasse jamais du kite car j’adapte toujours mon style et support aux conditions. Pour moi il est indispensable de s’ouvrir à tous les horizons si on veut avoir un maximum de plaisir. J’avoue avoir retrouvé un plaisir fou avec le foil, qui me permet désormais de naviguer dans des conditions plus que marginales, et auquel je m’entraîne désormais dans les vagues. Je trouve également que chaque support me permet d’améliorer le reste de mes compétences. Le strapless me permet d’être meilleur en foil, le foil me permet d’être meilleur en pilotage, etc… Tout est connecté.
Et si vraiment je n’arrive pas à prendre du plaisir dans ma session car quelque chose ne passe pas, alors j’arrête tout de suite. Il est important pour moi de ne jamais laisser la frustration s’installer si je veux garder du plaisir dans ma passion.

Pourquoi un partenariat avec OLK ?
Au rythme effréné de l’évolution du kite de nos jours, des écoles ouvrent partout dans le monde, de plus en plus de kiteurs se tournent vers l’enseignement, et de nouveaux diplômes apparaissent. Face à une telle offre, je comprends que les personnes en recherche de leçons (débutants tout comme expérimentés) soient parfois un peu perdus dans leur choix. Le marketing des écoles et des différentes qualifications et labels existants sont parfois complexes à déchiffrer et il existe partout des écoles ou des moniteurs qui privilégient des pratiques que je trouve peu consciencieuses et peu favorables à une progression efficace, voire parfois dangereuses.
J’adhère à la façon de faire et à la philosophie d’enseignement de Philippe qu’il développe au travers d’OLK et je pense que la construction d’un réseau de confiance OLK offre en quelque sorte un gage de qualité et de sécurité que les kiteurs ou futurs kiteurs français peuvent identifier en France et à l’étranger.

Un dernier conseil, entre kiteurs ?
Il n’y a que la pratique qui rend meilleur. Dès que l’occasion se présente, essayez tout ce que vous pouvez : toutes les conditions, tous les spots, toutes les ailes, toutes les marques, tous les supports. Naviguez autant que vous le pouvez et variez les plaisirs!

Pierre antoine One Launch Kiteboarding
p.A1
pa2
190 Partages
Partagez190
Partagez
Tweetez
+1